Article du

Swiss Stunt Riding School - On s'est installé sur les bancs de l'école de Jonathan Grossenbacher

Texte de Marc
Imprimer cet article

Avec mon collègue Gonzo, nous avons eu la chance d'être conviés par Jonathan Grossenbacher à suivre son cours "avancé" de stunt sur le tracé de Lignières. Pour une fois, on a (presque) été sages et on ne s'est pas assis au fond à côté du radiateur.

Jonathan Grossenbacher fait partie du paysage des stunters suisses depuis de nombreuses années et il est un de nos, voire même le, meilleur représentant de cette discipline sportive. Si si, après l'avoir pratiqué, on vous promet que c'est du sport.

Mais voilà, jusqu'à aujourd'hui, pour apprendre à faire de beaux wheelings, il fallait passer par la case apprentissage personnel qui comprend également une autre case "chute", voire "pelle".

C'est pourquoi Jonathan a eu l'idée de lancer sa Swiss Stunt Riding School, soit rien de moins qu'une école pour apprendre les rudiments du stunt, à savoir les beaux wheelings et le drift.

Les cours sont répartis en deux niveaux, le stage de découverte qui permet de déjà apprendre la théorie et à commencer à s'exercer sur les KTM Duke 390 de l'école. Et cerise sur le gâteau, un baptême en bi-place est réalisé avec Jonathan aux commandes, croyez-moi ça vaut son pesant de cacahuètes.

Puis le stage avancé permet de travailler encore plus en profondeur, voire en hauteur, puisque la demi-journée est exclusivement consacrée aux travaux pratiques. Et une demi-journée suffit amplement tant on est rincé à la fin. Je vous l'avais dit, le stunt c'est du sport.

Au niveau de l'équipement, rien de plus simple, la Swiss Stunt Riding School met à disposition, les motos et les chariot de sécurité, il suffit de venir avec son casque, ses gants, ses bottes, une veste en cuir, sa dorsale et un jeans ou un pantalon renforcé et roulez jeunesse !

Venons-en à notre expérience personnelle. Pour ma part, bien que motard depuis... oulhà une trentaine d'années... je n'ai jamais été un foudre de guerre pour réaliser des wheelings. Et bien croyez-moi, une fois la théorie assimillée et un quart d'heure de pratique pour travailler le déclenchement, c'est presque devenu un jeu d'enfant.

L'atout majeur est le chariot de sécurité qui permet de s'exercer à chercher le saint-graal, autrement dit le point d'équilibre. Hé bien, il est sacrément plus haut que ce à quoi on s'attend ! Grâce à se chariot qui évite le retournement, on peut aller le chercher, voire même se retrouver "tanké" à l'arrêt la roue avant pointée vers le soleil, hein mon Gonzo !

L'avis de Gonzo:

Le stunt est une pratique sportive qui mérite d'être mise en avant. Surtout quand on voit ces "cross-bitumeurs" qui entachent cette discipline qui force à mettre bout à bout équilibre, maîtrise et travail. Et du travail, il en faut, croyez moi.

A mon humble niveau, je ne suis pas un expert du lever de roue et Jonathan m'a permis de comprendre bien des choses en peu de temps. Pour reprendre ses mots, on voit en une demi-journée ce qu'il a dû apprendre en plusieurs mois en autodidacte.

Et quelle joie quand ce point d'équilibre est enfin atteint! A tel point qu'avec les chariots de sécurité, on se surprend à aller plus loin encore et jouer avec ce frein arrière qui est la sainte sécurité du wheeling... et on finit tanké !

Un passage sur les burns avec toujours cette transmission d'information donnée religieusement par Jonathan, toujours là pour donner le dernier conseil qui va bien.

De la pédagogie, du fun et une découverte de cette discipline sportive en toute sécurité, voilà ce que propose la Swiss Stunt Riding School!

Toutes les infos sur les prochains stages et les inscriptions sur le site de Swiss Stunt Riding School.

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Suzuki GSX-S 1000 Akrapovic Project : Le garage MM Ride récidive !
Vous connaissez déjà probablement les réalisations du Garage MM Ride !
Dumont Concept – Concept Bike 100% brésilien primé à Daytona
Une moto avec des roues de 1m50 de diamètre et un moteur d’avion Rolls Royce. Dément ! Extravagant ! Hallucinant ! Et pourtant, elle roule !
KTM 790 Duke – Une version R dans les cartons
Voici une nouvelle qui devrait réjouir notre Gonzo qui vient de tester la KTM Duke 790. Les principaux points faibles de la petite sœur de « The Beast » devraient bientôt être corrigés et la Duke version « medium » devrait donc s’équiper de suspensions et de freins de haute qualité.
SAROLEA MANX7 - Une concurrente de 1er choix pour l’Energica EGO
Sarolea est une marque de moto belge qui a connu son heure de gloire entre 1900 et 1962.
Le moteur de la Honda Fireblade dans un châssis inédit
Surpris sur le net ces derniers jours, un prototype badge Honda fait fureur et pourrait annoncer une nouvelle gamme d'engins sportifs et racés chez le premier constructeur mondial.
Le 115e d'Harley-Davidson à Prague
110'000 fans ont participé au 115ème anniversaire de Harley-Davidson à Prague.

Recherche

Hot news !

Yamaha Ténéré 700 World Raid épisode II - Stéphane Peterhansel à l'assaut des dunes du Maroc
L'épisode I du Yamaha Ténéré 700 World Raid nous avait laissé sur les pistes australiennes. L'épisode II met lui en scène une figure emblématique du Dakar pour Yamaha : Stéphane Peterhansel.
La KTM 390 Adventure surprise lors d'un roulage
L'arrivée du petit trail routier 390 Adventure avait déjà été annoncée par KTM, la voici maintenant en pleine phase de test.
La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.

Liens Partenaires