Essai publié le

Essai Triumph Tiger 1200 XCa - La future reine ?

Texte de Yann Blondel / Photo(s) et vidéo(s) de Kingdom creative
Imprimer cet article

Présentée à l’occasion du salon de EICMA de Milan 2017, le nouveau trail british, la Tiger 1200, nous a été mise à disposition durant une présentation en terre Andalouse. De la route, de la pluie, de la neige sur les collines, du soleil, de la boue, tout autant d’ingrédients qui nous auront permis de pouvoir la jauger comme il se doit.

Durant la présentation statique, les manager de Triumph nous on vendu leurs produits comme étant une véritable évolution de la version précédente. 


Plus légère, plus puissante, plus sophistiquée avec l’arrivée d’un panel d’équipements électroniques à la pointe, plus agile, bref, tout plus mieux bien si j’ose dire, enfin, toujours selon nos interlocuteurs. Maintenant que j’ai eu droit à un micro lavage de cerveau dès 8h30 et ce en Anglais SVP. Soit de quoi me donner mal à la tête durant toute la journée, il me tarde de l’enjamber et de me faire ma propre opinion. Ceci étant, heureusement qu’ils étaient là pour nous expliquer l’évolution technologique…

Enjoy !

Esthétiquement, vous noterez certainement que la recette, qui a fonctionné jusqu’à maintenant, n’a pas vraiment changé. La ligne est toujours aussi tendue et très proche du modèle antérieur. Toutefois, quelques détails visuels font leur apparition, ce qui permet rapidement de distinguer le nouveau modèle de l'actuel, telles que les extensions de réservoir qui lui confèrent une finition encore plus soignée, les déflecteurs d’air judicieusement placés, les protèges-mains ou encore le nouveau bloc optique avec sa signature visuelle à Led reconnaissable très facilement. 


Toutefois, la signature lumineuse des phares ne s’arrête pas à l’esthétisme, mais offre également un gain technologique bienvenu puisque ce nouvel optique est équipé de feux directionnels adaptatifs qui fonctionnent selon l’angle que vous prenez. Pour faire simple, plus vous mettez d’angle, plus l’intensité des Leds s’intensifient, donc plus votre route ou chemin est éclairé. Un véritable gain de confort et de sécurité pour les roulages de nuit.

Cette version XCa est également équipée d’origine de feux additionnels qui permettent de mieux voir, naturellement, mais d’être également très bien vu lorsque le brouillard fait son apparition.

Une fois au guidon, qui offre une position plus relax que la version précédente, vous pourrez profiter d’un ensemble de nouveaux commodos rétroéclairés, le top de nuit. De poignées chauffantes sur ma version d’essai « XCa » réglable sur 3 positions de chauffe (Rouge hot, Médium Orange, Soft Jaune), réglage qui se fait très facilement via un commodo intégré dans le caoutchouc de la poignée de gauche, il fallait y penser. On profite aussi d’un réglage du pare-brise électrique, mais surtout d’un tout nouveau tableau de bord réglable à couleur TFT de 5 pouces qui offre une lisibilité exemplaire et permet de choisir entre 2 thèmes (jour/nuit) et 6 styles de compteurs différents. Ce dernier, véritable pièce maitresse de ce modèle 2018, offre toutes les informations de base, mais vous permet surtout de pouvoir aller farfouiller dans les menus et sous-menus que vous propose la firme d’Hinckley.

Pour commencer, vous avez accès aux différents modes de conduite (6 pour être précis); Route, Sport, Pluie, Off-road, Off-road Pro, et personnalisable. Chaque choix fait varier l’arrivée de la puissance, la sensibilité de la poignée ride-by-ware, l’action du Traction Control, le réglage de la suspension semi-active ou encore de l’ABS différemment. A noter que le nouveau mode Off-Road PRO, permet de désactiver l’ensemble des aides électronique (sauf la suspension), vous serez donc le seul maître à son guidon.


Honnêtement, je ne me suis pas amusé à tout dérégler et me suis contenté de prendre en main la Tiger comme un nouveau client et ainsi de pouvoir la découvrir dans son jus originel. Mais si l’envie vous prend, vous pourrez accéder à toutes les fonctions via un sous-menu et pourrez tout paramètrer à votre guise. Mais comme on dit chez moi, si tu sais pas, ne fais pas…

Toujours dans les réglages ultra-simpliste via l’écran TFT, la modification de l’amortissement, entre confort,  normal et sport. Là aussi, le réglage est des plus simple, tout se fait avec le mini joystick de gauche, mais j’y reviendrai plus tard. Dans l’agrément de conduite, un nouveau cruise-control très intuitif ou encore l’arrivée d’un shifter qui permet de monter les rapports dans embrayer.

Le tableau de bord vous permet également de pouvoir ajuster électriquement votre pare-brise, et ce, au mm prêt. La protection offerte en position haute, permet à mon 1m88 de pouvoir cruiser à plus de 130km/h sans turbulence.

Triumph ajoute également un Quickshifter Up/Down, qui permet de monter et descendre les rapports sans avoir besoin d'actionner le levier d'embrayage. Un gain de comfort exceptionnel au quotidien.

La selle conducteur chauffante (passager également de série sur la version XCa) est également plus étroite sur l’avant ce qui donne une impression de finesse à l’ensemble réservoir/selle, et qui permettra aux personnes plus petites de pouvoir être plus à l’aise. Triumph conserve aussi son réglage de selle conducteur, qui se réalise en deux/trois mouvements et qui permet de perdre 2cm en hauteur.

Triumph a également pensé aux baroudeurs et a ajouté, rien que pour eux, un sabot en aluminium en lieu et place de la version plastique (gain de poids -0.5kg) qui encaissera sans trop de difficulté les éventuelles pierres que vous pourriez croiser hors-route. Un silencieux signé Arrow en titane est également monté de série ; outre une sonorité améliorée, il permet un gain de poids de -2.1kg. La batterie se veut plus light et perd également 2.6kg, le couvre culasse passe à l’aluminium, encore 0.3kg de perdu. Les barres de protection moteur reçoivent également leur cure d’amaigrissement et perdent 1.4kg. Au final, cette nouvelle Tiger 1200 XCA perd pas moins de 10kg sur la balance, ce qui peut paraître peu pour certains, mais le gain en maniabilité est  indéniable. Les jantes à rayons sont bien évidemment de la partie.

Au final, votre belle full option « XCa » pèsera 248kg à vide, auxquels vous pourrez ajouter 20 litres de carburant, soit le poids, à 5kg près, de la concurrence germanophone dans sa version Adventure.

Comme vous l’aurez certainement compris en lisant ces premières lignes, Triumph arrive avec une moto full option avec cette version XCa. Mais rassurez-vous, si vous préférez une version moins technologique, vous aurez également le choix, avec les différents modèles de la gamme 1200. Mais je vous propose de découvrir tout ceci en fin d’article afin de ne pas vous embrouiller.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Un look classe et sexy
+
Une nette amélioration de l'agrément du à la perte de poids
+
Un moteur performant, même s'il n'est pas expressif
+
La suspension semi-active très performante
On a moins aimé :
-
Le manque d'image "aventure"
-
A quand des journées "Tiger Days"

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Triumph
Modèle :
Tiger 1200 XCa
Année :
2018
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
3 cylindres, 4 temps
Cylindrée :
1215 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
141 ch à 9'350 tr/min
Couple max. :
122 Nm à 7'600 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan
Boîte :
6 rapports avec shifter
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie Cycle
Châssis :
Tubulaire
Suspension AV :
Fourche inversée WP de 48mm
Course AV :
190 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur WP
Débattement AR :
193 mm
Pneu AV :
120/70 R19
Pneu AR :
170/60 R17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque flottant de 305mm avec étriers monobloc Brembo à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque de 282mm avec étrier Nissin à 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'230 mm
Empattement :
1'520 mm
Largeur :
999 mm
Hauteur de selle :
835/855 mm
Poids à sec :
248 kg
Poids total :
268 kg
Réservoir :
20 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Crystal White
 
Marine
Catalogue
Prix de vente :
CHF 20'850.-
160.- de frais de transport
En ligne :

Plus d'articles Moto

Suzuki GSX-S 1000 Akrapovic Project : Le garage MM Ride récidive !
Vous connaissez déjà probablement les réalisations du Garage MM Ride !
Dumont Concept – Concept Bike 100% brésilien primé à Daytona
Une moto avec des roues de 1m50 de diamètre et un moteur d’avion Rolls Royce. Dément ! Extravagant ! Hallucinant ! Et pourtant, elle roule !
KTM 790 Duke – Une version R dans les cartons
Voici une nouvelle qui devrait réjouir notre Gonzo qui vient de tester la KTM Duke 790. Les principaux points faibles de la petite sœur de « The Beast » devraient bientôt être corrigés et la Duke version « medium » devrait donc s’équiper de suspensions et de freins de haute qualité.
SAROLEA MANX7 - Une concurrente de 1er choix pour l’Energica EGO
Sarolea est une marque de moto belge qui a connu son heure de gloire entre 1900 et 1962.
Le moteur de la Honda Fireblade dans un châssis inédit
Surpris sur le net ces derniers jours, un prototype badge Honda fait fureur et pourrait annoncer une nouvelle gamme d'engins sportifs et racés chez le premier constructeur mondial.
Le 115e d'Harley-Davidson à Prague
110'000 fans ont participé au 115ème anniversaire de Harley-Davidson à Prague.

Recherche

Hot news !

Yamaha Ténéré 700 World Raid épisode II - Stéphane Peterhansel à l'assaut des dunes du Maroc
L'épisode I du Yamaha Ténéré 700 World Raid nous avait laissé sur les pistes australiennes. L'épisode II met lui en scène une figure emblématique du Dakar pour Yamaha : Stéphane Peterhansel.
La KTM 390 Adventure surprise lors d'un roulage
L'arrivée du petit trail routier 390 Adventure avait déjà été annoncée par KTM, la voici maintenant en pleine phase de test.
La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.

Liens Partenaires